NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

DOUAI : L’équipe de Cardiologie sensibilise face aux maladies cardiovasculaires

A l'occasion de la 1 ère édition du RED DAY « Un jour pour sensibiliser aux maladies cardiovasculaires féminines. », l’équipe de Cardiologie tenait un stand d’information dans le Hall d’accueil du Centre Hospitalier de Douai pour une campagne de sensibilisation.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Pourtant, peu
de gens savent que les hommes et les femmes ne sont pas égaux face à ces maladies. Les
femmes d’aujourd’hui, plus exposées par leur mode de vie, sont en effet près de 9 millions à en
mourir chaque année dans le monde, soit 1 femme sur 3. Aujourd’hui les infarctus chez les
femmes de -50 ans ont triplé ces 15 dernières années. Ce fléau est la raison d’être du mouvement
«Go Red for Women», qui a vu le jour en 2005 aux Etats-Unis. Il est désormais relayé dans une
vingtaine de pays et porté, en France, depuis 2015, par la fondation AJILA, sous le mouvement «
Sauvez le Cœur des Femmes ».

La France est en effet un pays qui n’est pas épargné par ce constat alarmant. Ces maladies sont
en forte augmentation, tuant plus que tous les cancers féminins réunis. Selon les chiffres de la
Fédération Française de Cardiologie, le nombre de personnes hospitalisées pour un infarctus du
myocarde entre 2002 et 2008 a baissé dans toutes les classes d'âges chez les hommes (‐ 8,2%
de 45 à 54 ans), mais a progressé chez les femmes (+ 17,9% de 45 à 54 ans).
Une hausse liée au fait qu'elles ont adopté les mêmes mauvaises habitudes que les hommes:
tabac, mauvaise alimentation, stress, manque d’exercice physique. Par ailleurs, les maladies
cardiovasculaires touchent des femmes de plus en plus jeunes. Le tabac et l’obésité en
augmentation en sont les principales causes.

 

Crédit Photo : CH DE DOUAI

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

DOUAI : A la rentrée, Douai fêtera le 75e anniversaire de la Libération.
Par François Greuez
Pour le 75e anniversaire de la Libération de Douai, le club Kiwanis organise un week-end festif les samedi 31 août et dimanche 1er septembre.

Le 21 Août 2019

DOUAISIS : L'allocation de rentrée scolaire (ARS) versée ce mardi, les familles Douaisiennes satisfaites.
Par François Greuez
Cette allocation a pour but de soutenir les familles modestes qui doivent faire face à un pic de dépenses à l'occasion de la rentrée scolaire. L’allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le mardi 20 août 2019 en métropole à environ 5 millions d’enfants et 3 millions de familles.

Le 19 Août 2019

DOUAISIS : Le ScoT Grand Douaisis organise une enquête publique du 19 Août au 23 Septembre.
Par François Greuez
Mon environnement ? Mes déplacements ? Mon logement ? Mes commerces ? Mon cadre de vie ? Comment tout cela se régule ? C’est au travers d’un document appelé SCoT, pour Schéma de Cohérence Territoriale qui vont y répondre.

Le 19 Août 2019

DOUAI : Inscriptions aux activités périscolaires pour l'année scolaire 2019-2020
Par François Greuez
Vous avez du 26 août au 4 septembre 2019 pour inscrire votre enfant à la restauration scolaire, à la garderie et à l'accueil de loisirs du mercredi, passé cette date il sera tard tard.

Le 18 Août 2019

DOUAISIS : Cyberattaque, le groupe d'hôpitaux et cliniques privés Ramsay Générale de Santé victime d'un virus depuis cinq jours. L’hôpital St Amé et Escrebieux concerné.
Par François Greuez
L’attaque informatique, qui touche 120 établissements du groupe, n’aura pas d’incidence sur les patients et sur « la continuité et la sécurité des soins » L'hopital St Amé à Douai et Escrebieux à Esquerchin sont concernés par ce cyberattaque.

Le 14 Août 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais