NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

DOUAISIS : Une action banderole contre le CETA par le FDSEA et les Jeunes Agriculteurs sur le territoire.

Plusieurs banderoles ont été déployés sur plusieurs entrées de communes du territoire (vers l'Orchésis) par le biais du syndicat FDSEA et les Jeunes Agriculteurs.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Le Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) est un accord commercial bilatéral de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Signé en octobre 2016, il est entré en vigueur en septembre 2017… non sans avoir suscité de nombreuses critiques.

 

L'Accord économique et commercial global (AEGC) entre l'Union européenne et le Canada (CETA) est dit de « nouvelle génération ». Il réduit drastiquement les barrières tarifaires et non-tarifaires aux échanges commerciaux, mais s'étend également à de nombreux autres aspects liés à l'exportation des biens et des services, ainsi qu'aux possibilités d'investissements des entreprises européennes et canadiennes.

En pratique, il doit réduire la quasi-totalité – près de 99 % - des barrières d'importations, permettre aux entreprises canadiennes et européennes de participer aux marchés publics, de services et d'investissements de l'autre partenaire, et renforcer la coopération entre le Canada et l'UE en termes de normes et de régulation.

 

Du côté des FDSEA et Jeunes Agriculteurs « Nous ne sommes pas opposés aux échanges internationaux mais souhaitons changer de modèle : raisonner en termes de complémentarité au service de la sécurité alimentaire des pays et traiter à part l’agriculture, pour qu’elle ne soit plus la variable d’ajustement. »

 

Le but pour eux de sensibiliser les consommateurs aux enjeux et pour combattre ce traité qui menace l’équilibre du modèle agricole familial. Les sénateurs vont se prononcer sur le CETA début octobre au Sénat.

 

 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

ORCHIES : Le lycée Notre Dame de la Providence ouvre sa nouvelle Unité de formation des apprentis (UFA).
Par François Greuez
Le lycée Notre Dame de la Providence a ouvert depuis la rentrée, sa nouvelle Unité de formation des apprentis (UFA). Les futures locaux vont être livrés pour Janvier 2020, sur l'ancien magasin Gitem.

Le 17 Septembre 2019

DOUAISIS : La ville et l'Agglomération, lauréats de l’Appel à Projets « Fonds mobilités actives - Continuités cyclables »
Par François Greuez
A l’occasion du 1er anniversaire du lancement par le Gouvernement du Plan Vélo, ce samedi  14 septembre, Elisabeth BORNE et Jean-Baptiste DJEBBARI viennent d’annoncer les 152 projets d’infrastructures cyclables qui bénéficieront pour la première fois d’un co-financement de l’Etat. Ce sont des projets souvent très attendus localement pour développer l’usage du vélo comme un mode de transport à part entière.

Le 17 Septembre 2019

DOUAI : Le Maire de Douai, Frédéric Chéreau, interpelle Agnès BUZYN, Ministre de la Santé.
Par François Greuez
Dans un courrier datant du 10 Septembre, Frédéric Chéreau, Maire de Douai a interpellé la Ministre de la Santé, sur la question de l'accès aux soins après le décès d'un proche.

Le 16 Septembre 2019

DOUAI : Grande programmation pour les journées du Patrimoine !
Par François Greuez
Visiter les coulisses de l'Hippodrome ou les archives municipales, s'aventurer en haut du beffroi ou encore s’inviter chez la famille Gayant. Avec les journées du patrimoine des 21 et 22 septembre 2019, vous aurez l’embarras du choix !

Le 16 Septembre 2019

DOUAI : La mairie propose une aide financière pour passer son BAFA
Par François Greuez
La ville de Douai propose à ses jeunes habitants (sous certaines conditions de ressources), une aide financière pour financer leur Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA)

Le 16 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais